La crise économique extraordinaire actuelle rappelle la célèbre loi de Murphy : « tout ce qui peut aller mal ira mal ! »
C’est PESSIMISTE, fataliste, exactement ce qu’il ne nous faut pas, ce qu’il ne VOUS faut pas en ce moment : assombrir davantage les esprits.
Aux USA, presque deux-tiers des gens pensent que le pays est en déclin. Et chez vous ?
Dans ces conditions, que pouvons-nous vous souhaiter pour 2016 ?

Pourtant, Murphy, un ingénieur de l’armée de l’Air Américaine et sa « loi » ne disent pas du tout cela. Il a dit en réalité : « Tout ce qui n’est pas spécifié, sera fait de travers ».
Un jour lors d’un essai de vitesse, un incident sérieux se produisit car deux composants d’un moteur avaient été assemblés à l’envers.
Murphy s’en voulu de ne pas avoir pensé à cette possibilité de montage erroné et de ne pas avoir précisé dans quel sens les composants devaient êtres montés.

Donc, en spécifiant correctement les choses, elles marchent !

C’est un point de vue résolument OPTIMISTE : nous avons entre nos mains le pouvoir de faire fonctionner les choses correctement: les organisations, les processus, les systèmes…

Actuellement, la conjoncture économique semble non maitrisable, des pays entiers sont menacés de faillite.
Les individus et les entreprises se trouvent pris dans la tempête; les produits se vendent mal, les Supply Chain de plus en plus « globales » sont pleines de risques; les systèmes ERP sont complexes et chers, un étau financier focalisé sur le « cash » et des objectifs à court terme se resserre de plus en plus sur les organisations.

Face à cette situation se développe chez les individus un sentiment d’impuissance; beaucoup de gens baissent les bras devant un environnement de plus en plus incertain.
La Loi traditionnelle de Murphy a libre cours dans un tel environnement. On passe son temps à corriger des erreurs du système, corriger des erreurs dans la Demande, dans la Planification de la Production ou de la Distribution, corriger des erreurs de non-Qualité…

Lean en revanche est résolument OPTIMISTE : « Lean nous enseigne à prendre plaisir et à profiter au maximum de ce qui ne fonctionne pas ; il nous encourage à aller souvent au gemba (le lieu du travail) et à rechercher les choses qui disent la vérité concernant les vrais problèmes auxquels sont confrontés les opérateurs, et les vrais besoins et attentes des clients. »
Cette citation est de John SHOOK, Président de Lean Enterprise Institute.
Avec Lean les problèmes sont bons car ils nous aident à progresser. C’est foncièrement OPTIMISTE.

Contrastez cela avec notre point de vue traditionnel : les problèmes sont mauvais, parce qu’ils nous empêchent d’atteindre nos objectifs financiers. On ne pourra jamais les résoudre tous, donc il faut les mettre de côté et continuer à produire. C’est foncièrement PESSIMISTE.

Au contraire, Lean encourage la création d’optimisme dans l’entreprise; au lieu de baisser les bras devant un problème, une personne (ou une organisation) confiante, examine l’adversité
lorsqu’un problème surgi, et en l’analysant (en équipe) trouve une solution et se sent plutôt énergisée.

En réalité, non seulement Lean, mais toutes les technologies de la gestion industrielle et logistique sont OPTIMISTES.

MRP-2 montre les problèmes à venir aux gestionnaires, exactement comme Lean montre les problèmes actuels aux opérateurs dans l’unité de travail.

On évitera pourtant de juger que les problèmes de surcharge machines ne peuvent être réglés que par l’ordinateur, et adopter aveuglement l’approche dite « capacité finie » à l’aide de systèmes de planification dits « avancés » (APS, APO,…). Cette approche serait résolument PESSIMISTE, car elle reviendrait à baisser les bras devant les problèmes, à repousser dans le futur par un lissage automatique la satisfaction des commandes clients, ce que la détection anticipée des problèmes par le Processus S&OP aurait permis d’éviter.

Le « Sales and Operations Planning », (parfois appelé Demand & Operations Planning) est quant à lui OPTIMISTE, parce qu’il offre les moyens à la Direction Générale de préparer l’avenir, de déployer sa Stratégie, de suivre la bonne exécution des Plans, et le respect de son Budget.

Si une entreprise applique donc correctement Lean, MRP-2 et le S&OP, la gestion industrielle et la Supply Chain fonctionneront correctement, et …
2016 SERA UNE ANNEE MERVEILLEUSE A VIVRE !!!!!

En plus, Murphy se sentira enfin compris car “tout ce qui peut aller bien ira enfin bien.”

FELIZ ANO NOVO – BONNE ET HEUREUSE ANNEE – HAPPY NEW YEA

 Emmanuel de Ryckel sur une idée de Mr Bill Belt que je ne remercierai jamais assez pour tout ce que j’ai appris de lui.